Lire ou ne pas lire. Telle est la question. Un roman ? Une nouvelle ? Quelle histoire sera votre prochaine aventure ? Suivez nos auteurs sur le chemin de l’imaginaire... Qui sont-ils ? Quels sont leurs environnements de travail ? Où puisent-ils leur inspiration ? Comment inventent-ils leurs personnages ? Poursuivez votre lecture...

mercredi 6 mars 2013

A.E. SÉBASTIEN – Auteur




Site Web : en élaboration
Éditeur : Éditions AdA inc.
Facebook : www.facebook.com/pages/AE-Sébastien/468613986495783
Twitter : Pas de compte


Où vos romans sont-ils vendus ?
Dans toutes les bonnes librairies du Québec ainsi qu’en France et sur amazon.co.uk.

Qui êtes-vous en quelques lignes ?
Quelqu’un de curieux, toujours à la recherche du bon mot, de la tournure de phrase exceptionnelle. Amoureux des langues et des histoires qui me font éprouver un vif plaisir. Trop perfectionniste !

D’où vous est venue l’envie d’écrire ?
J’ai toujours écrit, et ce depuis l’âge de 13 ans. (Ouille, ça fait longtemps !) À cet âge-là, je me concentrais surtout sur des poèmes et de courtes histoires. Il ne m’était jamais venu à l’idée d’écrire un roman, et encore moins une série. Par contre, ayant l’amour des mots, des phrases bien tournées, de paragraphes qui donnent des ailes en les lisant, de livres qui transporte : voilà où était le défi ! Une œuvre substantielle !

Quel a été votre parcours ?
Études, travail, voyages, aubergiste, aidant naturel et maintenant écrivain à temps (presque) complet.

Quels sont vos romans offerts en librairie ?
Les deux premiers tomes de la série Alexandre.
Tome 1 : Alexandre et Gaia
Tome 2 : Alexandre et les fantômes de Carnoustie
Tome 3 : Alexandre et les Lunes de Gaia (à paraître)

Lesquels avez-vous préféré écrire et pourquoi ?
Question difficile. Faisons un parallèle : c’est un peu comme avec les enfants. On les aime tous pour leur différence, mais on n’en aime pas un plus que l’autre.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Le fait d’écrire des histoires fantastiques et de « fantasy » mon inspiration vient avant tout de mon imagination, mais également de mes personnages.

Décrivez-nous votre façon d’écrire, votre environnement de travail, votre horaire.
Horaire : après 11 heures le soir jusqu’à ce que l’inspiration aille se coucher.
Environnement : le bureau, le salon, l’ordi, le carnet de notes. Dois-je continuer ?
Façon d’écrire : j’ai essayé le style « plan structuré », le style « libre-service », aucun ne fonctionne à 100 % pour moi.



Quels auteurs vous ont le plus influencé ?
La liste est trop longue pour en faire étalage ici, disons que les principaux ont été et sont encore J.R.R. Tolkien, C.S. Lewis, Rick Royrdian et la mère d’Harry Potter, J.K. Rowling.

Quels livres vous ont le plus marqué ?
Pour son imagerie débridée, le Seigneur des Anneaux.

Avez-vous encore le temps de lire ?
C’est un impératif ! C’est la seule façon d’alimenter son imagination et d’enrichir son vocabulaire ! Qui ne lit pas ne peut écrire !

Quel est le livre que vous lisez en ce moment ?
« Les 5 Derniers Dragons » de Danielle Dumais. « The Casual Vacancy » de J.K Rowling. « The Hobbit » de J.R.R. Tolkien.

Selon vous que signifie « écriture poétique » dans un roman ?
Une forme de style d’écriture, imagée, tendre et douce qui vous berce.

Auriez-vous envie de nous décrire votre première rencontre avec votre premier éditeur ?
Professionnelle sans plus.

Pour le plaisir…

Quels sont vos rituels d’écriture ?
Mon fauteuil dans mon salon, ma veste à capuche, mes écouteurs Bose, de la musique sur la radio iTunes, mon stylo-plume ou l’ordi et sans oublier mon rendez-vous avec « mademoiselle muse » lorsqu’elle daigne se pointer !

Qu’est-ce qui vous distrait le plus lorsque vous écrivez ?
À part mon chat (bien qu’il soit une source d’inspiration), pas grand-chose puisque je suis de ceux qui écrive la nuit.

Avez-vous un projet de roman en cours ?
Trois, pour être exact. Celui qui occupe mon temps le plus est la suite de la série Alexandre, le tome 3, Les Lunes de Gaia. Une nouvelle série : Les (Més)aventures de Véronique et Virgile (roman jeunesse) et un roman pour adulte que j’ai commencé il y a vingt ans et que je remets au « goût du jour ».

Quels sont vos premiers lecteurs avant publication ?
Mon comité de lecture français et anglais, ma correctrice affectueusement nommée « Madame Virgule » et quand le produit est presque prêt à être envoyer à mon éditeur ma conjointe.

Une citation qui vous a marquée ?


Avez-vous reçu des remarques surprenantes de la part de lecteur ?
Pas encore, bien que ceux qui ont lu les deux tomes les ont adorés, mais je sens que cela va venir d’un moment à l’autre.

Quel serait votre mot d’encouragement pour un nouvel auteur ?
Peaufiner ! Persévérer ! Peaufiner ! Persévérer ! Peaufiner encore ! Ne vous découragez surtout pas ! Tout vient à point à qui sait attendre ! Dois-je continuer ?